FANDOM


Monokuma


Monokuma (モノクマ Monokuma) est le principal antagoniste de Danganronpa : Trigger Happy Havoc, Danganronpa 2: Goodbye Despair et Danganronpa V3: Killing Harmony.

C'est un étrange ours en peluche robotique qui se proclame être le principal de l'Académie Kibôgamine et engage l'assassinat mutuel entre les étudiants de chaque jeu, les manipulant pour que chacun tourne vers le désespoir.

De prime abord seule mascotte de l'assassinat mutuel, il est dans le deuxième jeu accompagné par Usami, dont il vole la place, et dans le troisième par les Monokubs, ses soi-disant enfants.

Apparence Modifier

Monokuma est un ours dont le corps et le visage entiers se divisent équitablement en deux parties. Cela rappelle le symbole du Yin et du Yang représentant un équilibre entre le bien et le mal : son côté droit est blanc et a l'expression classique de n'importe quel ours en peluche, et son côté gauche et noir, et beaucoup plus sinistre, puisque sur cette partie de son visage son œil est rouge, en forme d'entaille, et ses dents sont visibles, montrant un sourire maléfique.

À noter que son museau et son nombril ne sont pas affectés par cette démarcation, puisqu'il sont tous deux entièrement blancs - ce dernier est par ailleurs remarquable car particulièrement apparent, ressortant de son ventre, et marqué d'une croix.

Le côté qu'il montre lors de conversations change en fonction de son attitude : il se montre plus clément et joueur quand il montre son côté blanc, et plus cruel, voire impitoyable lorsqu'il montre son côté noir. Cependant, il semble toujours faire face quand il est particulièrement en colère.

Personnalité Modifier

Monokuma est souvent décrit comme de prime abord joyeux et facile à vivre, malgré des sous-entendus sinistres. Il révèle cependant sa nature démoniaque toujours très rapidement, notamment quand il décrit les assassinats mutuels et son désir pour le désespoir.

Il est bien connu pour son aptitude à faire et dire tout ce qui lui passe par la tête. Il adore l'hystérie, la violence et le chaos, résumés dans un de ses slogans préférés, "thrills, chills, kills!", soit "sensations, frissons, exécutions !". Il a par ailleurs ses propres rires signatures, le sadique "upupupu" ("puhuhu" dans la traduction anglaise) et son moqueur "ah-hahahaha !".

Monokuma représente la dualité et de par son design, et de par sa personnalité, avec son bon côté "blanc" et son mauvais côté "noir". Il lui arrive d'agir de manière mignonne et innocente, ou polie, voire condescendante, et exceptionnellement il lui arrive de donner des conseils réellement bons et positifs. Cependant, il est bien plus connu pour son côté cruel et malicieux, son sens de l'humour malsain, et sa tendance à tourmenter tout le monde et faire n'importe quoi au nom du désespoir. Il passe d'une humeur, d'un trait à l'autre d'une seconde à l'autre, ce qui le rend particulièrement imprévisible.

Monokuma adore les procès de classe et fait tout ce qui est en pouvoir pour les rendre le plus amusant possible : en effet, ce qu'il aime le plus est la souffrance des autres, qui le rend surexcité. En conséquence, il est rapidement ennuyé et déçu quand la situation n'est pas aussi désespérante qu'il l'espérait. Il lui arrive même d'être tellement dépité par le manque de désespoir qu'il perd de l'énergie et se retire pour créer de nouveaux plans. Il a été démontré qu'il peut devenir hypocrite quant à son idée du vrai désespoir, puisqu'il est prêt à mentir et tricher quand il est, ironiquement, assez désespéré... Il a pourtant un standing, puisque certaines personnes sont si viles qu'elles dégoûtent même Monokuma.

Il est immature et enfantin, agissant souvent de manière sarcastique et moqueuse envers les étudiants, et parfois prétendant d'être dramatiquement vexé quand il est justement accusé. Il semble aimer les blagues, faisant souvent des jeux de mots avec le mot "ours", et s'amuse assez souvent à briser le quatrième mur. Il ne prend jamais la situation des étudiants au sérieux, alors même qu'il déclare que le désespoir est pour lui à prendre très au sérieux. Il profite de chaque opportunité pour les rabaisser, évitant toutes accusations et assurant qu'ils sont coupable de tout ce qui arrive lors de l'assassinat mutuel. Il a aussi tendance à les ignorer ostensiblement, ou à faire semblant de ne pas comprendre ce qu'ils veulent dire quand ils lui démontrent des choses des plus plausibles.

Monokuma est très impatient, et il attaque les gens avec ses griffes, sa fonction d'auto-destruction, des menaces d'exécutions, ou n'importe quoi d'autre, quand il est assez énervé ou inquiet. Il se retient tout de même la majorité du temps, déclarant qu'il ne peut pas faire de mal à ses "chers élèves". Son harcèlement et sa nature abusive son le plus clair au travers de la manière dont il traite Usami, puisqu'il est particulièrement violent et physiquement, et moralement avec elle, même quand elle n'a rien fait de particulier. Il se montre tout aussi violent envers les Monokubs quand ils l'énervent ; son attitude est initialement "cartoonesque" et ne les dérange pas, mais il se montre de plus en plus violent plus le jeu avance, et ils expriment que ça les blesse, car selon eux leur père était bien plus aimant par le passé. Monokuma aime par ailleurs se moquer de K1-B0 parce qu'il est un robot, sans penser au fait que lui-même en est un, tout simplement car il sait que ça l'énerve. Dans le cas des étudiants de manière générale, il n'aime généralement pas ceux qui ne lui obéissent pas ou sont difficiles à manipuler, qu'il décrit comme agaçants.

Il est aussi très arrogant, il traite tout le monde avec irrespect, à l'exception de Junko Enoshima qu'il appelle "Madame Junko". De paire avec son arrogance, il raconte énormément d'histoires aussi fausses les unes que les autres sur son passé, la majorité n'ayant pas le moindre sens, avec un message bête, glauque ou parfois même méditatif à la fin. Il semble très fier de son rôle de directeur, étant très attaché au respect des règles et s'énervant quand on l'appelle ours en peluche plutôt que directeur.

Il est notamment fortement opposé à tous actes "honteux" qui puissent gâcher la réputation de son académie, alors que lui-même accuse injustement les étudiants d'avoir des buts obscènes, détaillant beaucoup trop ses suspicions. Alors qu'il proclame être au dessus de tout ça, il lui arrive de diriger des commentaires pervers envers les étudiants, filles ou garçons, supposément car à leur âge ils ne "pensent qu'à ça". De même, son attitude envers les Monokubs est parfois inquiétante en ce sens, là où il semble attiré par eux car ils ont sa beauté.

Comme démontré dans Danganronpa: The Animation, Monokuma aime le miel et le poisson, ce qui convient à son rôle d'ours, et il est vu à un moment en train de manger sur des tartines le beurre créé par l'exécution de Mondo Ôwada. Il dit aussi dans Danganronpa 2: Goodbye Despair ne pas aimer la nourriture de couleur rouge, et mange la viande préparée par Teruteru Hanamura. Il étrange que Monokuma puisse manger, puisqu'il est un robot, mais il semblerait que ce ne soit qu'une partie de son jeu humoristique, tout comme le fait qu'il dorme.

La personnalité de Monokuma était à l'origine l'une de celles de Junko Enoshima, qu'elle utilisait lorsqu'elle le contrôlait, mais elle reste exactement la même quelle que soit la personne qui le contrôle. Selon Kazutaka Kodaka, le créateur de Danganronpa, Monokuma est le personnage le plus simple à écrire, car on peut lui faire dire tout et n'importe quoi sans risque de répercussions.

Histoire Modifier

Saga Kibôgamine Modifier

Avant la Tragédie Modifier

Durant la préparation de la Vie d'Assassinat Scolaire, Junko a déterminé qu'une mascotte serait nécessaire, et qu'un animateur classique, même déguisé en personnage cartoonesque, ne ferait pas l'affaire. Durant son exécution "prototype" de Chiaki Nanami, elle diffuse la vidéo à la classe 77-B avec un Monokuma en peluche. Dans cette période-là, elle a contacté Monaca, l'enfant qu'elle a séduite au désespoir, à la tête du la Division Robotique du groupe Towa, et lui a fait fabriquer le robot qui servirait à l'assassinat mutuel. Monaca prétend créer une série de robot de ménage et protection, faits pour aider les humains, et a donc pu distribuer une grand quantité de Monokuma aux différentes branches de l'Ultime Désespoir et à Junko elle-même. Junko crée finalement une personnalité à Monokuma, qu'elle utilisera pour le contrôler.

Danganronpa: Trigger Happy Havoc Modifier

Prologue - Bienvenue au Désespoir

Monokuma apparaît pour la première fois dans la scène d'ouverture, en train de regarder un homme aux yeux bandés et attaché à une chaise. Rapidement, Monokuma appuie sur un bouton qui enferme l'homme dans une fusée qui s'envole jusqu'à l'espace, et s'écrase violemment à son retour sur Terre, le réduisant à un squelette. Monokuma rit pendant que l'écran s'assombrit.

Pendant le jeu, Monokuma est vu pour la première fois au travers des écrans lui permettant de parler aux étudiants, et leur dire en l’occurrence d'aller dans le Gymnase pour commencer la cérémonie d'entrée à l'Académie Kibôgamine. Il apparaît physiquement dans le Gymnase, quand tous les étudiants s'y sont rendus. Il se présente comme le directeur de l'Académie Kibôgamine, explique le fonctionnement de l’Assassinat Mutuel, les règles de l'école et le système des e-Handbook.

Vers ce moment là, Monokuma s'est rapproché de Sakura Ôgami et l'a forcée à devenir sa complice en menaçant son dojo et ceux qu'elle aime. Sakura se doit donc d'être une taupe au milieu des étudiants, et si les choses n'étaient pas allées assez vite, elle aurait dû commettre le premier meurtre pour lancer l'assassinat mutuel.

Chapitre 1 - Pour Survivre

[...]

Danganronpa Another Episode: Ultra Despair Girls Modifier

Monokuma en tant qu'intelligence artificielle n'apparaît à aucun moment dans le jeu, mais est mentionné à plusieurs reprises. Cependant, une gigantesque armée de Monokuma, de différentes formes, est à la poursuite de Komaru Naegi et Tôko Fukawa.

Danganronpa 2: Goodbye Despair Modifier

[...]

Danganronpa 3: La Fin de l'Académie Kibôgamine - Futur Modifier

[...]

Team Danganronpa Modifier

Danganronpa V3: Killing Harmony Modifier

[...]

Relations Modifier

Créatrices Modifier

Junko Enoshima Modifier

Junko était la tête pensante derrière Monokuma au travers des événements des deux premiers jeux, où elle le contrôlait, et la créatrice de son concept et sa personnalité. Avant que Junko soit exposée comme la tête pensante, Monokuma a fait tout ce qui était en son pouvoir pour cacher son identité aux survivants.

La personnalité de Monokuma est basée sur une des personnalités de Junko, qu'elle utilise quand elle le contrôle.

Junko est le seul étudiant envers lequel Monokuma a le moindre respect, et il l'appelle "Madame Junko". Tous deux font partie de l'Ultime Désespoir, dont ils sont les fondateurs originels.

Monaca Towa Modifier

Bien que Junko ait créé le concept de Monokuma, c'est Monaca qui lui a donné vie en fabriquant son corps. Grâce à sa position à la tête de la Branche Robotique de Towa, Monaca a produit des Monokuma en masse.

"Famille" Modifier

Usami Modifier

Quand Monokuma apparaît sur l'île Jabberwock, il adopte Usami en tant que petite sœur sans son accord. Il la bat dès qu'elle l'irrite, ce qui arrive très souvent, et se moque constamment d'elle. Il ne montre d'ailleurs pas le moindre regret quand il annonce se souvenir avoir toujours été fils unique et décide de l'exécuter en même temps que Chiaki Nanami.

Dans Danganronpa 3: La Fin de l'Académie Kibôgamine, il déclare d'abord ne pas reconnaître Usami, mais il semblerait qu'il ait menti puisqu'il hacke l'ordinateur de Miaya Gekkogahara et donne à Usami une forme "plus familière" ; celle de Monomi.

Monokuma Kubs Modifier

Monokuma s'auto-proclame le père de Monotarô, Monosuke, Monophanie, Monodam et Monokid. Il les appelle ses "adorables enfants" et semble les aimer d'une manière inquiétante, aimant leur apparence car elle lui rappelle sa propre beauté.

Bien qu'il semble agir de manière douce et aimante avec ses enfants par moments, il semble être violent et négligé la plupart du temps, les battant s'ils l'énervent, et étant toujours très passif-agressif avec eux. Se considérant le directeur, il n'aime pas que ses enfants prennent sa place, disant à plusieurs reprise que la seule raison pour laquelle il les tolère et qu'ils sont mignons. Il adore cependant les lécher affectueusement, ce qui a souvent l'air d'une punition passive-agressive puisque presque tous les Monokubs détestent ça, à l'exception de Monophanie.

De tous les Monokubs, Monokuma semble préférer Monophanie car elle est la plus gentille et mignonne, déclarant qu'il pourrait la manger, ce qui l'inquiète même elle. Sa douceur semble quand même l'énerver par moments, puisque lui-même est "si démoniaque". Monokid et Monotarô ont le plus grand respect pour leur père, Monotarô l'aimant le plus, et même Monodam semble beaucoup l'aimer au début. Monosuke est le plus indifférent au sujet de son père, mais il le respecte à sa propre façon.

Dans le Chapitre 3, cependant, Monodam se rebelle contre son père et prend sa place grâce aux Exisals, l'accusant de traiter ses enfants comme des esclaves. Les autres Monokuma Kubs l'accusent aussi d'être trop vieux pour continuer à occuper sa place. Monokuma reste sous le choc pendant relativement longtemps, perdant des morceaux de sa fourrure, mais une nouvelle copie de lui arrive un peu plus tard et annonce qu'il était tout simplement en vacances et a laissé temporairement la place à ses enfants et son substitut perdant ses poils.

Monokuma n'est pas particulièrement malheureux quand ses enfants meurent, allant même jusqu'à tuer Monotarô et Monophanie lui-même pendant l'exécution du Chapitre 4. Il se donne comme seule excuse qu'ils ne passaient plus le temps qu'ensemble, et oubliaient leur père. Il est plus tard vu en deuil de ses enfants, probablement seulement prétendant l'être, car il se demande très vite pourquoi ils ont même existé.

Il crée plus tard des copies de ses Monokuma Kubs afin d'avoir à nouveau le pouvoir des Exisals pour le protéger, mais il les exécute un par un à sa guise lors du dernier procès de classe grâce à un bouton d'auto-destruction, à chaque fois qu'ils l'énervent, parce que leur participation au procès ne lui convient pas, ou sans raison particulière.

Alliés Modifier

Monobêtes Modifier

Les Monobêtes du deuxième jeu sont sous le contrôle de Monokuma, elles font tous ce qu'il leur demande, et il semble les traiter comme des animaux de compagnie plutôt que comme des machines. Car Monokuma réfère à sa relation avec les Monobêtes comme à leur "contrat", il est probable qu'elles ne soient pas entièrement sous son contrôle, mais respectent plutôt un arrangement.

Team Danganronpa Modifier

Tsumugi Shirogane Modifier

Tsumugi et Monokuma sont tous les deux membres de la Team Danganronpa et ont travaillé ensemble dans la dernière saison de Danganronpa. Ils interagissent peu l'un avec l'autre, ce qui pourrait être dû au fait qu'ils veuillent cacher leur affiliation, et prétendent donc ne pas se connaître, mais elle crie à chaque fois qu'il apparaît, pour déclarer que quelque-chose va arriver à chaque fois.

Monokuma a exécuté Kaede Akamatsu malgré son innocence pour la protéger et s'assurer que son rôle de tête pensante ne soit pas découvert. Lors du dernier procès de classe, lui et les Monokuma Kubs essaient une fois de plus d'empêcher Shûichi Saihara de découvrir l'identité de Tsumugi. À la fin, tous deux saluent du même mouvement de bras une dernière fois avant d'être écrasés par une roche et mourir ensemble.

Dans l'Ultime Plan de Développement, Tsumugi et Monokuma semblent avoir une bonne relation puisque leurs interactions sont positives, et discutent de leurs plans pour le festival.

K1-B0 Modifier

K1-B0, comme Monokuma, a été créé par la Team Danganronpa pour l'émission télévisée, Danganronpa. Cependant, KI-B0 devient facilement agacé quand Monokuma force les étudiants à suivre ses ordres, et essaie de lui désobéir et l'ignorer. Monokuma, lui, se moque à plusieurs de lui pour la raison qu'il est un robot, faisant toutes sortes de blagues à son sujet. K1-B0 ne l'aime absolument pas et ne lui fait pas confiance, et essaie de protéger les autres étudiants face à lui. Après l'exécution de Kaito Momota, il annonce même vouloir le tuer.

Même quand les autres élèves perdent tous espoir, K1-B0 veut continuer à se battre. Dans le Chapitre 6, il lance une guerre contre Monokuma avec pour but de mettre fin à l'assassinat mutuel en détruisant l'académie.

Durant le dernier procès de la classe, Monokuma tente à plusieurs reprises de pousser K1-B0 à défendre Tsumugi. À la toute fin, K1-B0 détruit l'académie entière, Monokuma, et Tsumugi, épargnant ses trois autres camarades.

Élèves de l'Académie Kibôgamine Modifier

Makoto Naegi Modifier

Makoto déteste intensément Monokuma, plus encore après les événements du Chapitre 1. Tous deux maintiennent une rivalité féroce tout au long de la saga Kibôgamine, symbolisant la bataille entre l'espoir et de le désespoir. Dans Danganronpa 3 - Futur, Monokuma annonce que ce sera leur dernier combat et qu'il conclura leur histoire grâce à une dernière guerre entre espoir et désespoir.

Kyôko Kirigiri Modifier

Kyôko fait de prime abord très attention à respecter les règles de Monokuma, et conseille aux autres étudiants de faire de même pour leur sécurité. Elle brise pourtant une de ses règles plus tard en volant une de ses possessions, le mettant terriblement en colère. Pour cette raison, il tente de manipuler les autres étudiants et les pousser à accuser Kyôko d'être coupable du meurtre de Mukuro Ikusaba, afin de l'exécuter. C'est ce qui arrive dans la mauvaise fin, auquel cas les autres étudiants lui survivent et restent dans l'académie. Suivant la vraie fin, Kyôko survit et le défie dans le Chapitre 6 pour trouver la tête pensante et vrai tueur de Mukuro.

Sakura Ôgami Modifier

Monokuma a fait chanter Sakura pour la forcer à le servir, lui assurant qu'autrement il la forcerait à voir sa famille et Kenshiro, l'homme qu'elle aime, mourir. Sakura déteste devoir travailler avec Monokuma, mais il ne lui en laisse pas le choix - et quand elle décide de rejeter leur association, Monokuma dévoile son identité de traître aux autres étudiants pour se venger. Elle ne se trouve donc plus d'autre choix pour protéger les autres et ceux qu'elle aime que de se tuer et laisser un dernier testament.

Élèves de l'Ultime Académie pour Jeunes Talents Modifier

Kokichi Ôma Modifier

Kokichi trouve que Monokuma, en tant que robot, est cool, et il ne se moque pas de lui comme de K1-B0. Il trouve que Monokuma lui-même est le plus cool de tous les Monokuma, et considère même ses enfants, les Monokuma Kubs, des arnaques de Monokuma.

Ils travaillent ensemble dans le Chapitre 4 pour rendre l'assassinat mutuel plus intéressant et préparent un motif pour pousser les autres étudiants au crime, le monde extérieur. Kokichi prétend par ailleurs être directement être rattaché à Monokuma et être la tête pensante derrière l'assassinat mutuel - mais son dernier mensonge est envers Monokuma, qu'il empêche de savoir qui est la vraie victime du Chapitre 5.

Création et développement Modifier

Monokuma Fiche de design

Concept Modifier

Monokuma est basé sur l'idée de coupable (黒, littéralement "noir") et innocent (白, littéralement "blanc"). Son nom est une combinaison de la romanisation de "monochrome" et de クマ (kuma), "ours" en Japonais.

Bêta Modifier

Son premier design, dans la version bêta, ressemblait à un mannequin d'anatomie comme on en utiliserait typiquement en cours de Sciences. Ses côtés "noirs" et "blancs" étaient initialement un côté normalement couvert de peau, et l'autre ouvert, laissant apparaître ses organes.

Quand le style du jeu a changé, le personnage est devenu plus mignon, étant remplacé par un ours en peluche.

Trivia Modifier

  • Sa voix Japonaise originale, Nobuyo Ōyama, est célèbre pour avoir été la voix de la mascotte éponyme de la série Doraemon, à laquelle Spike Chunsoft voulait spécifiquement que celle de Monokuma ressemble. Souffrant de démence, elle a malheureusement dû quitter le monde du doublage, son dernier rôle dans la série des jeux Danganronpa ayant été Cyber Danganronpa VR.
  • Son nom dans la version bêta de Danganronpa, DISTRUST, était originellement Phantom.
  • Dans le Chapitre 4 de Danganronpa 2: Goodbye Despair, il est révélé que lui et Usami détestent les souris.
    • C'est une référence de plus à Doraemon, qui a une phobie des souris depuis qu'une souris robotique lui a arraché ses iconiques oreilles absentes.
    • Cette révélation est par ailleurs plus tard importante pour l'histoire : c'est un trait donné à l'Observateur, rôle initialement donné à Usami, pour s'assurer qu'il ne puisse pas rentrer dans le Château Nezumi, censé être une cachette pour les étudiants dans l'éventualité que l'Observateur se rebelle, qui leur permette de s'enfuir du programme grâce au mot de passe à l'intérieur. Quand Monokuma a volé le rôle d'Observateur à Usami, il a obtenu cette peur des souris, ce qui veut dire que c'est un trait qu'il n'avait pas auparavant.
  • Dans Dangan Ronpa IF, il est révélé que Chihiro Fujisaki à crée le programme de Monokuma, après que les souvenirs des personnages aient été restaurés. Cependant, cet événement se produit lors d'une chronologie alternative, et ne sont peut-être pas vrais. Il faut garder à l'esprit que dans Danganronpa Another Episode: Ultra Despair Girls, Monaca explique être, avec le groupe Towa, derrière la création de Monokuma.
  • Il semblerait que l’œil "maléfique" de Monokuma ait pour but de ressembler au symbole sur l'insigne de l'Académie Kibôgamine. On sait par ailleurs que Junko Enoshima, dans Danganronpa 3 a regardé l'insigne à l'entrée de l'académie et s'en est inspirée pour créer le design de Monokuma.
  • Dans un des "Monokuma Theater" du Chapitre 4 du premier jeu, Monokuma parle en morse. Traduit, son message est "FAITES ATTENTION À BOIRE VOTRE KUMATINE", ce qui est une référence à A Christmas Story.
  • La voix anglaise de Monokuma, Brian Beacock, est aussi celle de Monosuke.
  • Monokuma est le personnage préféré de Kazutaka Kodaka de toute la série Danganronpa, car il est le plus simple à écrire et il peut dire tout ce qu'il veut.
  • Il est révélé dans Danganronpa V3: Killing Harmony que Monokuma déteste Sonic avec passion, apparemment jaloux de sa popularité. Le 3 Novembre 2017, la page Twitter officielle de Sonic a répondu au "coup de gueule" de Monokuma avec des commentaires de la part de Sonic, Shadow et Dr. Eggman. Dr. Eggman, l'antagoniste, est bien entendu d'accord avec Monokuma, tandis que Sonic réplique avec la fameuse réplique, ici en anglais, "Sore wa chigau yo".